URL: http://emperors-clothes.com/french/articles/promesses-f.htm

http://emperors-clothes.com/french/indexf.htm
[Les nouveaux Habits de l'Empereur]

Les socialistes serbes dénoncent les promesses d'« aide » comme un attrape-nigauds

Le Parti Socialiste de Serbie écrase l'argument "Washington a la Yougoslavie dans sa poche"

3 Jun 2001

Les autorités yougoslaves, y compris Voyislav Kochtunitsa et Zoran Djindjic, se démènent afin de forcer le passage d'une loi par le parlement fédéral yougoslave. Cette loi légaliserait la coopération avec le tristement célèbre Tribunal International de La Haye. Les socialistes monténégrins, qui maintiennent une position décisive au Parlement, ont résisté jusqu'à maintenant contre cette loi.

Cependant, beaucoup de Yougoslaves croient l'argument mis en avant par les autorités de Belgrade que si la Yougoslavie n'aide pas à déporter les dirigeants yougoslaves à La Haye, les États-Unis empêcheront lors d'une conférence de donateurs en juin que la Yougoslavie reçoivent de l'aide très nécessaire.

--Jared Israel

Nous accusons: Les promesses d'aide sont un mensonge traître!

Déclaration du Parti Socialiste de Serbie, 31 Mai

Que les dirigeants d'un pays disent au peuple de ce pays qu'ils doivent extrader des patriotes en échange d'argent de la part des forces ayant bombardé ce pays est un scandale.

Mais que les dirigeants d'un pays prétendent recevoir de l'argent de la part des bombardeurs lorsqu'ils savent parfaitement que ce n'est pas le cas, de dire au peuple qu'ils devraient soutenir l'emprisonnement de leurs patriotes en échange d'argent, dont ces dirigeants savent bien qu'il n'existe pas, ceci est la pire trahison.

Les autorités actuelles à Belgrade sont coupables de trahison.

Aucune conférence de donateurs n'a jamais donné d'argent à aucun pays. Le terme lui-même de "donateur" est déjà une tromperie. La véritable dénomination est conférence des "créditeurs". Si une conférence de "donateurs" a lieu en juin, ce sera une réunion des banques qui réclament de l'argent à la Yougoslavie. Le but de cette réunion, ainsi que celui de toute conférence de "donateurs", sera de prévoir comment vendre la propriété yougoslave de façon à retrouver l'argent qu'elles réclament le plus vite possible.

A qui vont elles vendre les industries yougoslaves pour recevoir leur argent? En fait à elles-mêmes.

Combien vont-ils les vendre? Une bagatelle.

Quelle proportion de la prétendue dette sera t-elle payée de cette manière? Très peu.

Que va devenir l'industrie que les "donateurs" empochent de cette façon? Dans tous les cas où une telle industrie puisse concurrencer avec une industrie des pays "donateurs", les usines seront fermées!.

Prenons un exemple qui eu lieu en Hongrie, un pays dont les dirigeants ont plus que collaborés avec les États-Unis. La firme U.S., General Electric acheta la grande usine d'ampoules électriques en Hongrie et l'a fermé. Maintenant les Hongrois doivent acheter les ampoules électriques importés par General Electric.

Ceci c'est passé dans des dizaines de pays.

Des conférences de "donateurs" ont aidé à préparer la dévastation des économies de:

-l'Ukraine est passée du grenier à grain de l'Europe à être dépendant des surplus "alimentaires" occidentaux.

-la Bulgarie: industrie dépouillée et fermée

-la Russie: salaires descendus de près de 90% du jour au lendemain

-le Vietnam: après la conférence de "donateurs", son industrie fut dépouillée pour fournir de l'argent nécessaire au remboursement des "dettes". Ceci était particulièrement vicieux parce que ces "dettes" avaient été accumulées par le régime marionnette du Vietnam-sud. Le Vietnam du sud contracta les "dettes" quand il acheta des armes aux États-Unis pour combattre les patriotes vietnamiens!

C'est ce que fait une conférence de "donateurs".

Parfois le travail véritable n'a lieu seulement lorsque la conférence officielle est terminée, lors de réunions des clubs de Paris et de Londres, formés respectivement de grandes banques commerciales et nationales des États-Unis et d'Europe.

Mais une chose qu'aucune conférence de "donateurs" n'a jamais fait, nulle part dans le monde, c'est de donner un milliard de dollars, ou bien en fait une quelconque somme, à un pays qui prétendument doit de l'argent à ces banques.

C'est à dire, un peu d'argent peut être prêté d'un coté, mais il sera repris aussitôt de l'autre coté, pour "repayer la dette".

Cela s'est déjà passé avec des millions de dollars prétendument "donné" à la Yougoslavie par la communauté internationale. Comme le rapporte dans un texte par Dr. Prof. Michel Chossudovsky:

"Le conseil [du FMI] approuva un prêt [de] 151 millions de dollars US sous la politique du FMI d'assistance urgente suite à un conflit pour supporter un programme destiné à stabiliser l'économie de la République Fédérale de Yougoslavie et d'aider la reconstruction des capacités administratives. De cette somme, les autorités [de Belgrade] retireront ... 130 millions de dollars US pour repayer les prêts temporaires qu'elles ont reçues {de la Suisse et la Norvège] de façon à éliminer les arriérés avec le FMI." (cité d'après "Economic Terrorism" par Dr. Prof. Michel Chossudovsky)

En d'autres termes, les autorités de Belgrade ont empruntés de l'argent à la Suisse et la Norvège pour repayer de l'argent dû au FMI. Ensuite elles empruntèrent de l'argent du FMI - et ce fut pour payer la Suisse et la Norvège!

C'est un jeu de dupes.

Parfois la vérité sur les fausses "Conférences de "donateurs"" apparaissent au grand jour. Considérons cet extrait d'une dépêche de l'agence 'Reuters'. 'Reuters' passe en revue toutes les conséquences terribles qui arriveront si la Yougoslavie ne coopère pas. Le premier point est:

  1. "Les États-Unis s'opposeront au prêts à la Yougoslavie et à l'assistance des institutions financières internationales telles que le Fond Monétaire international et la Banque Mondiale. Ce qui est en jeu est un projet de prêt de 260 millions US par le FMI pour soutenir la réforme d'une économie sur le point de s'écrouler après des années de sanctions et de guerre."
  • NOTEZ qu'il parle de prêt ici, pas de dons!
  • Si l'on se base sur l'expérience passée, cet argent ne sera jamais prêté. Et même s'il était prêté, il serait immédiatement utilisé pour rembourser une partie de la dette présumée. Il n'y aurait pas d'argent qui irait dans l'économie ou qui atteindrait les gens ordinaires. Et ensuite les 260 millions que nous n'aurions jamais reçu, devraient être rembourser en vendant nos industries, en acquiesçant d'acheter des biens de mauvaise qualité au pays de l'OTAN et en reconnaissant des lois qui éliminent les soins sociaux dans notre pays.

    C'est pourquoi tout pays qui a compté sur ces faux prêts a souffert. Depuis 8 ans, nous n'avions plus de prêts. En plus nous étions soumis à des sanctions. Mais la Roumanie et la Bulgarie qui n'étaient pas soumises à des sanctions et qui bénéficiaient de prêts perdirent leur industrie et maintenant leur chômeurs viennent en Yougoslavie pour trouver un emploi.

    Nous nous en tirerons toujours mieux par nous-mêmes plutôt qu'en étant à la merci de parasites comme le Fond Monétaire International et la Banque Mondiale, dont le seul but est de retirer à des pays comme le nôtre, tout ce que nous avons acquis à la sueur de notre front.

    Voici la seconde conséquence 'désastreuse' de ne pas coopérer avec Washington:

    1. "{Cela signifiera le report des] plans de Belgrade de commencer à négocier un règlement de dettes avec le Club de Paris des créditeurs souverains et avec les banques commerciales du club de Londres... De sa dette extérieure totale de 12,2 milliards de dollars US, la Yougoslavie doit 5 milliards au club de Paris et environ 3 milliards au club de Londres." ('Reuters', 2 Avril 2001)

    Ainsi la "communauté internationale" annonce que la Yougoslavie lui doit 12 milliards (de dollars US). Et si la Yougoslavie ne livre pas Milosevic, elle n'aura pas le plaisir de retirer toute son industrie pour repayer cet dette. Ne ce serait-ce pas terrible?

    Et comment la "communauté internationale" se représente elle que la Yougoslavie lui doit 12,2 milliards? C'est presque entièrement des intérêts sur des dettes présumées dues par la République Socialiste Yougoslave, qui a maintenant cessé d'exister. Voici une nouvelle du 31 Décembre 1992 qui explique tout:

    "de: 'Facts on File World News Digest' 31 Décembre 1992

    "titre: le FMI exclut la Yougoslavie de ses membres

    "texte: Le Fond Monétaire International retira la Yougoslavie de ses membres et partagea la dette extérieure du pays parmi les 5 républiques issues de la Yougoslavie, qui ont été désignée par l'institution financière. Le Fond Monétaire International pris cette décision sur la base que la Yougoslavie a cessé d'exister en tant qu'entité légale.

    "La dette extérieure de la Yougoslavie était environ de 15 milliards de dollars, y compris 217 millions dus au FMI et 2 milliards dus à la Banque Mondiale.

    "36,5% de la dette furent attribués à la Serbie-Monténégro, la nouvelle fédération yougoslave, que le FMI traita comme une république unique. La dette de la Croatie fut estimée à 28,5%; la Bosnie-Herzégovine, 13,2%; la Slovénie, 16,4%; et la Macédoine, 5,4%" {Fin de la dépêche 'Facts on File'}

    Ainsi en 1992, le FMI décida simplement de dire que la République Fédérale devait 5,475 milliards de dollars US. Puisque qu'il dit maintenant que nous devons plus de 12 milliards, cela signifie que presque 7 milliards de la dette supposée est formée d'intérêts! Et quand fut accumulé cet intérêt?

    Cet intérêt fut accumulé pendant les années de sanctions imposées par la même communauté internationale qui maintenant prétend que nous devons tous ces intérêts!

    Ces sanctions ont coûtés à l'économie yougoslave des milliards de dollars US.

    Au nom de quel droit ces gens, qui ont affamé la Yougoslavie avec des sanctions, ce qui nous a coûtés des milliards, et ensuite ont bombardé la Yougoslavie, nous causant au moins 60 milliards de dommages sans compter les coûts inestimables en victimes humaines et souffrances, la douleur des familles qui perdirent leurs chers, les dommages psychologiques des enfants, forcés de se terrer à l'abri des bombes, les dommages de longue durée par l'uranium appauvri - Comment osent ces affameurs et bombardeurs maintenant réclamer de l'argent à la Yougoslavie?

    Qui sont ces gens?

    Une conférence de "donateurs" ne donnerait pas d'argent à la Yougoslavie.

    Le seul résultat serait: dévastation de l'économie yougoslave. Les donateurs ordonneraient une ventre forcée des industries précieuses de la Yougoslavie pour une bouchée de pain aux mêmes banquiers formant la conférence de donateurs.

    Et lorsque tout sera terminé, la dette serait toujours là.

    Parce que l'argent rassemblé serait insuffisant, comme c'est toujours le cas, dans tous les pays où ces banquiers ont imposés cette arnaque, pour payer la dette. Vous voyez, parce que c'est l'idée fondamentale. Ils utilisent la dette étendue pour se saisir de l'industrie et quand tout est terminé, ils quittent le pays dont on a retiré tout ce qu'il a sué à construire, tout sauf des milliards de dettes.

    Nous ne gagnerions rien de cette conférence de donateurs.

    Mais certaines choses auraient disparu.

    Notre industrie aurait disparu

    Notre fierté aurait disparu

    Notre honneur aurait disparu

    Et nos patriotes, ils auraient disparu également, en commençant par M. Milosevic, mais pas en terminant par lui. Pas en terminant par lui.

    Ne poursuivons pas cette chasse à l'or folle proposée par les autorités actuelles à Belgrade. Comptons sur nous-mêmes, sur notre intégrité et sur notre travail dur. Faisons du commerce avec nos amis pas avec des voleurs qui essayent de nous casser avec l'illusion fausse de suceurs d'or.

    Lorsqu'elles parlent de l'urgence de cette conférence de donateurs, les autorités actuelles de Belgrade parlent avec passion.

    Leur passion est réelle.

    Mais ce n'est pas parce qu'elles craignent que si nous ne suivons pas leurs propositions, la Yougoslavie perdrait de l'argent dont elle a besoin. Au contraire, elles craignent que si elles ne produisent pour leurs maîtres à Washington, elles seraient punies.

    Car Washington n'a pas d'amis, seulement des victimes futures.

    Washington a conçu la loi de ces autorités yougoslaves.

    Ils leur ont dit: vous prenez trop de temps. Donnez nous Milosevic. Donnez nous les patriotes de l'Armée Yougoslave. Donnez nous ceux qui nous ont combattu en Bosnie et en Croatie. Donnez nous les MAINTENANT. Et donnez nous tout ce qui a de la valeur en Yougoslavie.

    Parce que si vous ne le faites pas, nous vous prendrons, les dirigeants du DOS {Opposition Démocratique de Serbie], à la place.

    -PSS {Parti Socialiste de Serbie], 31 Mai 2001

    ***

    APPEL FINANCIER

    31 Mai 2001

    EMPEROR'S CLOTHES A BESOIN DE VOTRE AIDE DE MANIÈRE URGENTE!

    Notre unique source d'argent sont des gens comme vous. Toute participation aide, grosse ou petite.

    Nous avons des arriérés de paie pour nos appels téléphoniques de longue distance et outre-mer.

    Tout sauf notre service local a été retiré.

    Nous utilisons des appels de longue distance pour les interviews (si nous avons besoin d'un traducteur, cela nécessite un appel à 3 voies), pour consulter les rédacteurs, pour vérifier la véracité des informations et parfois pour traduire des articles. Grâce à l'utilisation d'appels outre-mer, nous avons été en mesure de rester en contact constant avec les témoins non-armés montant la garde devant la maison de M. Milosevic lorsqu'elle fut attaquée les 28 et 29 Mai. C'est pourquoi vous pouviez lire des nouvelles exactes sur Emperor's Clothes lorsque ça y allait. - les seules nouvelles honnêtes disponibles n'importe-où.

    Nos factures de téléphone sont nécessairement très élevées, bien supérieures à mille dollars par mois. Maintenant les longues distances sont rompues car nous devons presque 5000$. Nous sommes en danger de perdre tous contacts téléphoniques. En plus, nous devons plus de 1500$ à Lexis, un appareil de recherche, qui nous permet de vérifier l'exactitude des extraits de journaux et citations des 20 dernières années.

    Si chacun qui se soucie de Emperor's Clothes participe, nous nous en tirerons en moins de deux.

    Nous vous sommes redevable pour tout aide que vous pouvez envoyer! 20$, 50$, 100$ or 1000$ - tout aide.

    Vous pouvez faire un don par carte de crédit en visitant notre serveur sûr à https://emperor.securesites.com/transactions/index.php

    Vous pouvez envoyer un chèque à Emperor's Clothes, P.O. Box 610-321, Newton, MA 02461-0321. (USA)

    Ou bien faire un don par téléphone. Appelez nous à (U.S.) 617 916-1705 n'importe quand et nous prendrons votre information de carte de crédit par téléphone.

    Notez: Si vous envoyez un don par courrier ou bien par internet (serveur), informez nous par courrier électronique à emperors1000@aol.com, juste pour être sûr que nous l'obtenons. Merci!

    Merci de lire Emperor's Clothes!

    www.tenc.net
    [Emperor's Clothes]